Obésité et cancer

L’obésité est un facteur majeur de risque de cancer

Une vaste étude britannique, publiée dans la revue The Lancet, menée sur 5,24 millions de personnes, a étudié les relations entre cancer et obésité. Elle montre qu’un indice de masse corporelle (IMC) élevé augmente le risque de 10 cancers les plus fréquents.

Les 5,24 millions de personnes, âgées de 16 ans et plus et sans cancer au départ, ont été suivies durant plus de 7 ans. Le risque de développer 22 des cancers les plus courants a été évalué en fonction de l’IMC, après ajustement avec les facteurs de confusion possibles comme l'âge, le sexe, le tabagisme et le statut socioéconomique.
Au cours du suivi, 166 955 participants ont développé l'un de ces 22 cancers.

L’analyse montre que :

  • L’IMC est associé à 17 des 22 types de cancer les plus courants,
  • Chaque augmentation de l’IMC de 5 kg / m² est liée à un risque accru de survenue des cancers suivants :
    • utérus : + 62 %
    • vésicule biliaire : + 31 %
    • rein : + 25 %
    • col de l'utérus : + 10 %
    • thyroïde : + 9 %
    • leucémie : + 9%
  • Un IMC élevé (> 25) augmente le risque global de survenue des cancers suivants :
    • foie : + 19 %
    • côlon : + 10 %
    • l'ovaire : + 9 %
    • sein : + 5 % 

Pour une fois, ni les auteurs, ni les experts n’appellent au lancement d’études supplémentaires sur les effets néfastes de l’obésité, mais à de nouvelles initiatives de santé encourageant à la réduction de l'apport calorique ou à l'augmentation de l'activité physique.Par Jean-Lup, Reyx, médecin, santé publique

Référence
Body-mass index and risk of 22 specific cancers: a population-based cohort study of 5·24 million UK adults. The Lancet 14 August 2014 : 6736(14)