Les gestes qui sauvent

exemple, une des premières causes

Les gestes qui sauvent: manoeuvre d'Heimlich Que faire devant un corps étranger dans les voies aériennes ? Il arrive fréquemment de voir des individus " avaler de travers ". Mais sait-on que ces " fausses routes " sont responsables de près de 6 000 morts aux Etats-Unis, de centaines d'adultes et d'enfants en France ? Les arachides sont, par exemple, une des premières causes de corps étranger bronchique chez l'enfant. Ces corps étrangers sont très variés, il s'agit de tout corps solide venu de l'extérieur et tombé dans l'arbre trachéo-bronchique. Ils peuvent se localiser à trois niveaux : larynx, trachée ou bronches. En cas d'obturation aboutissant à un état asphyxique aigu, il faut agir très vite, mais sans affolement, Les tentatives d'extraction avec les doigts sont dangereuses et souvent inefficaces, la suspension par les pieds est également dangereuse à cause du risque d'enclavement du corps étranger dans la sous-glotte, ce qui peut provoquer la mort. Il n'y a qu'une méthode à appliquer : la méthode d'Heimlich. Elle consiste à exercer une forte pression de bas en haut sur le diaphragme à travers la paroi abdominale, ce qui provoque une hyperpression de l'air contenu dans les poumons et les bronches qui tend à expulser le corps étranger à l'extérieur. Pour créer cette hyperpression, il faut se placer derrière le malade, lui entourer la taille avec les deux bras, placer un poing fermé recouvert de l'autre main au niveau du creux épigastrique (immédiatement en-dessous du sternum et dans l'arc formé par les côtes) et exercer une brusque pression dirigée vers le haut. Les complications sont rares : fractures de côtes et rupture d'estomac qu'il faudra rechercher chez tout patient ayant subi une telle manoeuvre, risque d'enclavement dans la sous-glotte (moindre que par la méthode de suspension par les pieds), risque d'ignorer un second corps étranger. Développement et Santé, n°165, juin 2003