Supervision, suivi et évaluation des activités de vaccination

Philippe Jaillard
Agence pour la Médecine Préventive (AMP), Ouagadougou, Burkina Faso

Mis à jour le : 
27 Avril 2009

La supervision des agents, le suivi et l'évaluation du programme permettent de s'assurer que les activités menées dans la zone concourent à l'atteinte des objectifs dans le respect des bonnes pratiques.

Les documents normatifs servant de référence pour la qualité des prestations de service sont : le plan d'action et le programme des activités, le guide de formation et la politique nationale de vaccination.

I. Superviser le personnel

Au niveau périphérique du système de santé, l'infirmier a la responsabilité des services de vaccination. Cependant, certaines activités sont réalisées par ses collaborateurs. Il est indispensable de s'assurer que l'agent à qui ont été déléguées certaines tâches les effectue selon les plans établis et dans le respect des bonnes pratiques.

La supervision devra reposer sur le plan d'action pour la période et les documents normatifs élaborés par le ministère de la santé. Elle doit :

  • s'assurer de la qualité des prestations,
  • identifier les bonnes pratiques et les insuffisances,
  • contribuer à l'amélioration clés compétences, des connaissances et des attitudes du personnel de santé.

Il ne s'agit pas d'un contrôle mais d'un renforcement adapté des capacités de l'agent en fonction de l'évaluation de ses performances. Cest un moment privilégié d'échange entre collègues pour faire ressortir les difficultés dans la réalisation des tâches, pour ajuster les comportements ou envisager des actions correctrices telles que formation complémentaire, fourniture d'équipements, de fiches techniques, réorganisation du travail...
Chaque agent impliqué dans les activités de vaccination doit être régulièrement supervisé. Chaque supervision doit faire l'objet d'un compte-rendu écrit et d'un suivi par le superviseur et la personne supervisée afin de s'assurer que les mesures décidées au cours de la supervision ont été appliquées et éventuellement les ajuster.

II. Suivre et évaluer les activités de vaccination

Le suivi et l'évaluation du programme de vaccination permettent non seulement de mesurer le niveau d'atteinte des objectifs fixés en début de période, mais aussi de s'assurer que les activités ont été réalisées comme elles étaient prévues. Les informations fournies par le suivi et l'évaluation permettent aux acteurs de la vaccination de prendre des décisions pour orienter et améliorer le programme.

1. Suivi des activités de vaccination

Parfois aussi appelé monitorage, c'est un processus continu auquel ceux qui participent au programme de vaccination, à tous les niveaux, doivent prendre part.
Les étapes du suivi sont :

L'enregistrement correct des données

Il doit être fait au cours et à l'issue de chaque séance de vaccination ou à chaque mouvement de vaccin ou encore 2 fois par jour pour le relevé de la température.

Eléments devant être vérifiés lors des supervisions
 

  • Respect du programme de travail
  • Organisation du travail et du site de vaccination
  • Technique de reconstitution et d'administration des vaccins
  • Utilisation de matériel stérile
  • Gestion des vaccins et des consommables
  • Température du réfrigérateur et conservation des vaccins
  • Gestion des déchets
  • Communication avec les mères
  • Recherche des perdus de vue
  • Enregistrement des activités

La présentation des données

Les rapports d'activité permettent d'enregistrer de façon régulière les principaux indicateurs. Le rapport est élaboré par le responsable du centre (le santé, une copie est archivée dans le centre, une autre est transmise au niveau supérieur. Il s'agit généralement d'un rapport mensuel. Le format du rapport d'activité est défini par le niveau central et standardisé pour toutes les formations sanitaires.

 

Données à recueillir pour calculer
les indicateurs de suivi des activités de vaccination

Indicateurs Données Supports d'enregistrement

Couverture vaccinale
Taux d'abandon

Nombre de doses
administrées par vaccin

Feuilles de coche
Registre de vaccination
Cartes de vaccination
Registre des perdus de vue

Disponibilité des vaccins

Taux de perte

Nombre de doses
de vaccins en stock, nombre de doses sorties du stock 

Registre de stock
Registre de vaccination

Température du réfrigérateur
entre +2° et +8°

Pastille de contrôle de vaccin non virée

Température du réfrigérateur

Etat de la pastille de contrôle des vaccins

Feuilles de température
Registre de stock

Taux de manifestations
adverses post-vaccinales indésirables (MAPI)

Nombre de MAPI signalées Registre des consultations

Morbidité des maladies évitables par la vaccination

Nombre de cas de maladies Registre des consultation

Afin d'en faciliter l'analyse, les couvertures vaccinales par vaccin et les taux d'abandon doivent être représentés sur un graphique. Celui-ci permet de voir, pour chaque vaccin, le nombre de per¬sonnes vaccinées mois après mois et les taux d'abandon entre le BCG et le VAR et entre le Penta 1 et le Penta 3.
On peut ainsi facilement voir à quel niveau on se situe par rapport à l'objectif et les tendances des performances du programme.

L'analyse des données

L'intérêt de recueillir toutes ces données est de les utiliser pour améliorer le programme de vaccination. Cette étape doit être réalisée chaque mois grâce aux données recueillies et présentées dans le graphique et le rapport mensuel. Les résultats de l'analyse doivent être discutés entre les agents du centre de santé et avec les représentants de la communauté afin d'identifier ensemble les causes de performances insuffisantes et de trouver des solutions appropriées pour maintenir ou améliorer les performances du programme.


Les éléments permettant d'identifier les problèmes prioritaires sont :

  • Le nombre d'enfants non vaccinés par le vaccin anti-rougeoleux (nombre d'enfants non vaccinés = nombre d'enfants ciblés - nombre d'enfants ayant reçu le vaccin).
  • Le taux d'abandon entre le BCG et le vaccin.
  • Le taux d'abandon entre le pentavalent 1 et le pentavalent 3.
  • La couverture vaccinale en pentavalent 1.

Les actions devront cibler en priorité les zones géo¬graphiques où le nombre d'enfants non vaccinés est important, celles où la couverture vaccinale en pentavalent 1 est faible et celles où le taux d'abandon penta 1 et penta 3 est élevé.

2 . Evaluation des activités de vaccination

L'évaluation du programme de vaccination permet de mesurer les performances du programme mais aussi le processus de mise en œuvre. Chaque com-posante du programme de vaccination peut être évaluée :

  • Performance du programme (couverture vaccinale).
  • Qualité des données du programme.
  • Compétence des agents impliqués dans la vaccination.
  • Gestion des vaccins, de la chaîne du froid et des déchets.
  • Coût et financement du programme de vaccination.
  • Réalisation du programme d'activité.
  • Surveillance des maladies cibles et des effets indésirables.
  • Communication pour la vaccination.
  • ...

Les méthodes d'évaluation reposent sur des enquêtes réalisées au sein de la population, la revue des documents du centre de santé, et l'entre¬tien avec les agents de santé, la population et les partenaires.
L'évaluation demande des moyens plus importants et l'appui du niveau supérieur. De même que pour le monitorage, les résultats de l'évaluation devront être analysés, discutés entre les agents de santé et avec les représentants de la population et les partenaires afin d'identifier les problèmes et leurs causes et de programmer les activités correctrices.

 


Développement et Santé n°195, 2009
 

Les dernières nouvelles

Un diagnostic à évoquer en cas d'hémorragie chez une femme enceinte

Nous pouvons encore stopper l'épidémie

L’obésité est un facteur majeur de risque de cancer

Pour recevoir gratuitement
toute l'actualité par mail

Abonnez-vous